Fermeture prolongée – COVID-19

Mise à jour : Lundi 30 mars 2020, 11 h 30

 

Pour faire suite à l’annonce du ministre, soyez informés que toutes les écoles et tous les centres sont fermés jusqu’au 1er mai inclusivement. 

 

RÉCUPÉRATION DES EFFETS PERSONNELS 

Les parents d’élèves du préscolaire, du primaire et du secondaire pourront aller chercher le matériel scolaire de leur enfant à l’école selon un horaire établi, visant à éviter les rassemblements, une fois que la Santé publique aura permis de mettre en place cette mesure. Cela se fera selon des consignes très particulières et aucune initiative ne doit être prise d’ici là. Il est important que les parents attendent les directives de l’établissement de leur enfant à ce propos avant de se présenter à l’école.

 

SERVICE POUR LES ACTIVITÉS PÉDAGOGIQUES

Nous sommes fiers de vous annoncer que le ministre de l’Éducation lance le nouveau site L’école ouverte destinée aux parents qui souhaitent contribuer à soutenir les apprentissages de leur enfant. Nous précisons que les activités accessibles sur ce site, n’étant pas obligatoires, ne feront l’objet d’aucune évaluation.

 

Les élèves et les parents y trouveront des milliers de ressources pour apprendre, créer, se divertir et bouger; un peu comme à l’école. Les activités suggérées sont variées et faciles à réaliser pour les enfants de tous les niveaux scolaires. Elles leur permettront de maintenir leurs acquis et de stimuler leurs apprentissages. Chacun pourra suivre son propre parcours, et ce, dans toutes les matières. De nouvelles activités seront ajoutées régulièrement pour cultiver le plaisir d’apprendre au quotidien. Des activités destinées aux enfants ayant des besoins particuliers seront également proposées très prochainement.

 

Pour accéder à la plateforme L’école ouverte, cliquez ICI.

 

Vous pouvez aussi consulter une plateforme développée par le PREL en cliquant ICI.

 

INFORMATION DE LA SANTÉ PUBLIQUE

Pour toute information relativement au coronavirus, veuillez consulter le site Québec.ca/coronavirus ou appeler au 1 877 644-4545.

Pour des précisions sur l’auto-surveillance et l’auto-isolement,  cliquez ICI.

 

SERVICE DES RESSOURCES HUMAINES

Cliquez ICI pour accéder aux informations qui concernent les membres du personnel. Ces informations seront mises à jour selon les directives reçues du ministère.

Pour accéder aux informations qui concernent les arrêtés ministériels modifiant certains articles des conventions collectives et des ententes nationales et locales, cliquez ICI.

Selon les recommandations de notre Premier Ministre, nous encourageons le personnel à soutenir les organismes communautaires en s’inscrivant sur le site JEBENEVOLE.CA.

 

SERVICES DE GARDE D’URGENCE

  • Trois (3) points de service : Saint-Eugène, de la Madone, du Méandre.
  • Exclusivement pour les enfants du personnel offrant des services essentiels dont la liste détaillée apparait en cliquant ICI.
  • Le processus d’inscription est géré par le ministère par l’entremise du site Québec.ca/coronavirus.

 

SERVICE DE LA TAXE SCOLAIRE

La CSPN invite la population à communiquer par voie téléphonique auprès du Service de la taxe scolaire en composant le 819 440-5000, par courriel à taxescolaire@cspn.qc.ca ou en consultant son site Internet.

 

Le centre administratif de la Commission scolaire Pierre-Neveu demeure ouvert pour assurer les services essentiels, mais il est fermé à la population pour une période indéterminée. Pour toute information, veuillez composer le 819 623-4310.

 

Les informations contenues sur ce site sont mises à jour quotidiennement.

Nous vous remercions de votre compréhension.

Julie Bellavance
Directrice générale

Histoire de la CSPN

Qui est Pierre Neveu ?

Le 8 octobre 1972, la Commission scolaire Pierre-Neveu est officiellement constituée. Ce choix de patronyme se veut un hommage à l’abbé Pierre Neveu.

Qui était Pierre Neveu ?

Né en 1884 à Sainte-Brigide d’Iberville, près de Farnham, Aimer-Pierre Neveu, garçon d’une famille de forgeron-cultivateur, se destine à la prêtrise. Il fait ses études classiques au Petit Séminaire de Saint-Hyacinthe et entreprend ses études en théologie au Grand Séminaire de Québec.

Ordonné prêtre en 1907, son état de santé fragile le convainc de s’établir en territoire où l’air frais abonde.  C’est ainsi  qu’il arrive à Mont-Laurier en 1914.

Sa carrière ecclésiastique est remarquable. Dès son arrivée, il fut nommé vicaire et secrétaire par Mgr  Brunet, premier évêque de Mont-Laurier.  L’année suivante, il devenait curé de Kiamika et chargé de la desserte de Val-Barrette, qu’il avait fondée précédemment. De 1945 à 1961, l’abbé Neveu exerça sa cure à L’Annonciation et continua à réaliser des œuvres paroissiales et à développer le territoire de la Municipalité.  Mais c’est à Mont-Laurier que, pendant un quart de siècle, le curé Pierre Neveu donna sa véritable mesure comme administrateur, prédicateur et surtout directeur spirituel des âmes.

Quelques-unes de ses réalisations

L’abbé Neveu marque son passage dans la région d’un zèle dévoué au développement.  Voici quelques-unes de ses réalisations qui le démontrent :

  1. supervision de la construction de la Cathédrale Notre-Dame-de-Fourvière de Mont-Laurier et de l’incorporation des éléments architecturaux et patrimoniaux importants (vitraux et ameublements);
  2. fondation des paroisses de Val-Barrette et de Kiamika;
  3. mise sur pied de la première bibliothèque paroissiale en 1931;
  4. mise en place des Œuvres Desjardins des Pauvres en 1933 ;
  5. fondation du Corps de musique de Mont-Laurier;
  6. mise sur pied de nombreux projets d’aménagement paysagers de diverses municipalités, de terrasses, de cimetières paroissiaux,
  7. aménagement du sentier des Jésuites, du sentier du Séminaire dans le boisé de la Croix, des abords de la Cathédrale, des abords de l’Église de L’Annonciation et des abords du monastère des Bénédictines à Mont-Laurier;
  8. érection du monument de la vieille meule à Mont-Laurier en hommage aux pionniers et aux débuts héroïques du Rapide-de-L’Orignal.

L’abbé Pierre Neveu reste également le digne élève du nationalisme inculqué par le Grand séminaire de Québec.  Un des grands dossiers régionaux  qui le préoccupait à son époque était la refrancisation du territoire.

En 1961, sa santé de plus en plus chancelante et sa vue affaiblie l’obligent à se retirer à Nominingue.  Il mourut en 1979 à l’âge de 94 ans.

 

 

 

 

 

L’Éducation dans les Hautes-Laurentides
Visitez la page de la Société d’histoire et de généalogie des Hautes-Laurentides qui relate l’histoire de l’éducation dans nos communautés.

 

 

 

Visitez le site de la La Société d’histoire et de généalogie des Hautes-Laurentides (SHGHL) à: shghl.ca

< Retour